fbpx

Blogue

AIDE AUDITIVE

[ad_1]

LOI SUR L'AIDE AUDITIVE
Cette refonte des lois archivée est valide jusqu'au 31 octobre 1997 et contient des modifications qui sont entrées en vigueur jusqu'à cette date. Pour les informations les plus récentes, cliquez ici.

LOI SUR L'AIDE AUDITIVE

[RSBC 1996] CHAPITRE 186

[Updated to October 31, 1997]

Sommaire

Définitions

1 Dans la présente loi:

«Conseil» désigne le Conseil des marchands et consultants en prothèses auditives continueront en vertu de la présente loi;

«Inspecteur» désigne un inspecteur nommé en vertu de l'article 10;

«Licence» désigne l'un des

«Prothèse auditive»

(a) un instrument ou appareil portable développé ou proposé pour soutenir ou compenser les troubles auditifs chez l'homme, et

b) les pièces ou accessoires de l'instrument, y compris une forme d'oreille, mais sans piles ni câbles;

«Pratique d'un revendeur et consultant d'appareils auditifs» signifie

(a) tester l'audition humaine avec un audiomètre ou d'autres moyens de sélectionner, d'ajuster, de recommander ou de vendre des appareils auditifs,

(b ) Choisir, ajuster, recommander, vendre ou proposer des prothèses auditives ou

c) faire des empreintes pour des embouts à utiliser avec des prothèses auditives;

«Profession» s'entend de la pratique d'un revendeur et d'un consultant d'appareils auditifs;

"Vente" signifie un transfert de propriété, un contrat d'achat conditionnel, un bail, une location-vente ou un autre contrat dans lequel une personne possède une prothèse auditive et une autre l'achète mais n'inclut pas une entreprise de vente en gros.

Conseil d'administration

2 (1) La présente loi est administrée par un conseil d'administration composé d'au plus 7 membres nommés par le vice-gouverneur du Conseil, y compris un spécialiste ORL et un audiologiste. [19659023] (2) Le vice-gouverneur du Conseil peut nommer l'un des membres à la présidence.

(3) Les membres restent en fonction pendant un an et peuvent être nommés de nouveau.

(4) Le Conseil peut élire un vice-président, un secrétaire, un trésorier et un registraire de ses membres.

(5) Le L. Le vice-gouverneur du Conseil peut nommer une personne pour occuper un poste au Conseil en raison du décès, de la démission ou de l'incapacité d'un membre, et la personne nommée demeure pour le reste du mandat du membre en fonction.

(6) Le Conseil exécutif peut nommer parmi ses membres des comités auxquels il peut déléguer les pouvoirs et les tâches du Conseil exécutif.

Fonctions et objets de la Commission

3 (1) La Commission a le devoir en tout temps

(a) de servir et de protéger le public, et

b) d'exercer ses pouvoirs et d'exercer sa responsabilité en vertu de tous les règlements dans l'intérêt public.

(2) La Commission a les objectifs suivants:

a) surveiller l'exercice de la profession,

b) gérer les inscrits conformément à la présente loi et aux règlements;

c) Établir, contrôler et faire appliquer des normes et des qualifications en matière d’éducation pour l’enregistrement des inscrits,

d) établir, surveiller et appliquer des normes de pratique pour améliorer la qualité de la pratique et réduire les pratiques incompétentes, déficientes ou contraires à l’éthique Les inscrits;

e) Établir et maintenir un programme permanent de compétences pour promouvoir des normes de pratique élevées parmi les inscrits;

f) Établir un programme de relations avec les patients pour prévenir les fautes professionnelles de nature sexuelle;

g) établir, surveiller et appliquer des normes d'éthique professionnelle parmi les inscrits;

h) Obligation des personnes inscrites de fournir un accès individuel aux dossiers médicaux de la personne dans des circonstances appropriées;

(i) informer les particuliers de leurs droits en vertu de la présente loi, des règlements et de la loi sur l'accès à l'information et la protection de la vie privée;

j) gérer les affaires du conseil d'administration et exercer d'autres fonctions en exerçant les pouvoirs conférés par la présente loi ou les règlements.

Rapport annuel

4 Le conseil d'administration doit fournir au ministre un rapport annuel sur le conseil d'administration au plus tard 120 jours après la fin de l'exercice, qui contient des informations que le vice-gouverneur peut prescrire au conseil.

Commission de l'éducation et des examens

5 La Commission peut

(a) réglementer la formation des revendeurs et des consultants en prothèses auditives et nommer les établissements professionnels ou éducatifs qu'elle juge opportuns, et

b) nomme un comité de vérification et délègue au comité les pouvoirs et les responsabilités pour les examens que le conseil juge nécessaires ou souhaitables.

Licence du revendeur et consultant en prothèses auditives

6 Lors de l'enregistrement en tant que revendeur et consultant en prothèses auditives, le Conseil exécutif doit délivrer une licence conformément à cette loi et aux règlements par cette personne.

Services pouvant être inclus dans la licence e

7 Dans une licence délivrée conformément à la section 6, la Commission peut autoriser un revendeur et un consultant d'appareils auditifs à fournir une partie ou la totalité des services suivants :

a) Réalisation de tests d'audiométrie à sons purs, y compris des tests de conduction aérienne et de conduction osseuse;

(b) réalisation de tests utilisant la parole en direct ou l'audiométrie vocale, y compris des tests de seuil de réception de la parole et des tests de discrimination de la parole;

c) masquage, s'il est spécifié;

(d) enregistrement et évaluation de programmes audio et d'audiométrie vocale pour déterminer la sélection et l'ajustement corrects d'une prothèse auditive;

(e) prendre des empreintes de moules auriculaires et ajuster des prothèses auditives;

f) Conseiller les gens sur les installations médicales et les installations de réadaptation disponibles pour les personnes handicapées auditives.

Activités interdites

8 Sauf conformément et dans la mesure expressément approuvée par une licence valide et existante en vertu de l'article 6, une personne ne peut pas

( a) continuer ou pratiquer un revendeur et consultant d'aides auditives ou

(b) montrer un signe ou appliquer, représenter ou endurer d'une autre manière une personne qui exploite ou pratique un revendeur et consultant d'appareils auditifs.

Décision de la Cour suprême

9 À la demande de la chambre à la Cour suprême, le tribunal peut ordonner

(a) d'empêcher une personne de

( i) commettre ou tenter de violer la présente loi ou le règlement, ou

(ii) poursuivre une conduite interdite par la présente loi ou le règlement et

(b) quant aux frais ou autrement, tel quel peut être juste.

Inspecteurs

10 La Commission peut nommer des inspecteurs à la Commission.

Pouvoirs et devoirs des inspecteurs

11 (1) Pendant les heures normales de bureau, un inspecteur peut enquêter, inspecter, observer ou enquêter sur un ou plusieurs des éléments suivants sans ordonnance du tribunal:

a) les locaux, l'équipement et le matériel qu'un inscrit utilise pour exercer la profession;

b) les dossiers de l'inscrit relatifs à la pratique de l'inscrit et peut copier les dossiers;

c) l'exercice de la profession exercée par ou sous la surveillance de l'inscrit.

(2) La chambre peut charger un inspecteur d'agir conformément au paragraphe 1.

(3) Si un inspecteur agit conformément au présent article sur la base d'une instruction conforme au paragraphe 2, l'inspecteur doit faire rapport par écrit sur les résultats de ces mesures à la chambre. [19659007] Article 012 – Perquisition et saisie par ordonnance du tribunal

12 (1) Une personne autorisée par le conseil d'administration peut demander une ordonnance de la Cour suprême autorisant une personne nommée dans l'ordonnance [19659012] a) d'entrer dans les locaux ou le terrain de la personne nommée dans l'ordonnance à tout moment et d'effectuer une inspection, un examen ou une analyse,

b) de demander la présentation de registres, biens, biens ou objets et ces inspecter, enquêter ou analyser, et

c) sur réception d'un récépissé, pour les registres, biens, avoirs ou choses qui ont été examinés, examinés ou analysés conformément aux paragraphes a) ou b) pour un examen plus approfondi , Saisir ou supprimer l'inspection ou l'analyse.

(2) À moins que le tribunal n'en décide autrement, une demande visée au paragraphe 1 peut être adressée à des tiers et entendue en privé sans préavis.

(3) Sur demande en vertu du paragraphe 1, le tribunal peut rendre une décision en vertu du présent article si, sous serment, il est convaincu qu'il y a des raisons de croire qu'une preuve a pu être trouvée

a) qu'une personne qui n'est pas un inscrit a enfreint cette loi ou ces règlements, ou

(b) qu'une personne qui est un inscrit

(i) a enfreint cette loi ou ces règlements

(ii) enfreindre une limite ou une condition imposée d En vertu de la présente loi ou du règlement,

(iii) a agi d'une manière qui constitue une faute professionnelle,

(iv) n'est pas autorisé à exercer la profession, ou

(v) souffre de tension physique ou de problèmes de santé mentale, d'un trouble émotionnel ou d'une dépendance à l'alcool ou aux drogues qui affectent la capacité de la personne à exercer sa profession.

(4) Dans une décision rendue en vertu du présent article, le tribunal

a) doit identifier les locaux ou le terrain dans lesquels il faut pénétrer et décrire généralement tout ce qui doit être fouillé, enquêté, examiné ou confisqué.

b) peut comprendre toutes les restrictions ou conditions que le tribunal juge appropriées, y compris le moment de l'entrée, la disposition des biens saisis et l'accès aux biens pour une personne, et

c) peut ordonner que l'article 13 ne s'applique pas à un article spécifié dans l'ordonnance

(i) à condition que toutes les restrictions et conditions énoncées au paragraphe (b) soient remplies et

(ii) sauf dans les 21 jours suivant la Saisie Personne qui possédait ou contrôlait la chose au moment de la saisie, enregistrée par lettre à la Chambre, demandant que l'article 13 s'applique à la chose saisie.

(5) Une personne qui effectue ou tente d'effectuer une entrée ou une recherche dans cette section trouvera tout ce qui n'est pas décrit dans l'ordre dans lequel la personne croit raisonnablement fournir la preuve pour délivrer une violation de cette loi ou des règlements peut confisquer et supprimer cette affaire.

Détention des biens confisqués

13 (1) Aux fins du paragraphe (2), la personne qui saisit en vertu de l'article 12 doit saisir les biens dès que possible du juge suprême fera rapport au tribunal, qui doit être le juge qui a rendu l'ordonnance de saisie des biens, à moins que cela ne soit pas pratique.

(2) Après avoir reçu un rapport conformément au paragraphe 1, le juge

a) doit ordonner l'ordonnance. Le bien confisqué a été restitué à son propriétaire ou à une autre personne autorisée à le faire, sauf s'il provient de lui est convaincu qu'une ordonnance en vertu de l'alinéa b) doit être rendue, ou

b) ordonner l'affaire en détention s'il est convaincu que la détention est nécessaire aux fins de la présente loi.

(3) À L'inspecteur peut faire ou faire faire une ou plusieurs copies des dossiers conformément au paragraphe (2).

(4) Un document qui aurait été confirmé par un représentant de la chambre comme une copie conforme sous la supervision du paragraphe (3) constitue une preuve de la nature et du contenu du document original.

(5) Sous réserve d'une ordonnance conformément à l'alinéa 12 (4) b) la personne à qui quelque chose est saisi conformément au présent article, ou qui, si le propriétaire de la chose est différent, elle a droit à la chose au moment opportun inspecter et, en cas d'enregistrement, obtenir une copie de l'enregistrement aux frais de la Chambre.

(6) Aucun dossier ne peut être conservé en vertu du présent article pendant une période de plus de 3 mois à compter de la date de sa saisie, à moins que, avant l'expiration de la période, soit

a) la personne dont il a été confisqué, accepte son maintien en détention ou

b) la Cour suprême, sur demande et après avoir été convaincue que son maintien en détention est justifié, continue de le détenir pendant un certain temps.

Interdiction d'entraver l'inspection ou la fouille

14 (1) Une personne ne peut empêcher un inspecteur de s'acquitter légalement de ses fonctions ou d'exercer légalement des pouvoirs en vertu de la présente loi ou les règlements.

(2) Une personne ne peut interférer avec une personne agissant conformément aux articles 12 ou 13 ou dans le cadre d'un arrangement conformément aux présents articles.

Mesures extraordinaires de protection du public [19659022] 15 (1) Si la chambre estime que les mesures nécessaires à la protection du public sont nécessaires pendant l'enquête sur un inscrit ou jusqu'à ce que la chambre soit entendue, il peut

a) fixer des limites ou des conditions pour l'exercice de la profession de l'inscrit ou [19659013] b) suspendre l'enregistrement de l'inscrit.

(2) Si la chambre agit conformément au paragraphe 1, elle doit informer le déclarant par écrit de sa décision, des motifs de la décision et du droit du déclarant de faire appel de la décision devant la Cour suprême.

(3) Une décision en vertu du paragraphe 1 n'est effective que si

a) le déclarant reçoit la notification en vertu du paragraphe 2 et [19659013] b) 3 jours après l'envoi de la notification au déclarant à la dernière adresse du greffier, qui est inscrit au registre de la chambre.

(4) Si la Chambre estime que les mesures prises en vertu du paragraphe 1 sont plus nécessaires pour protéger le public, elle doit lever les limites, conditions ou suspension et en informer le déclarant par écrit le plus tôt possible.

(5) Un déclarant contre lequel des mesures ont été prises en vertu du paragraphe (1) peut faire appel de la décision devant la Cour suprême et, à ces fins, les dispositions de la secte du 17 concernant un appel contre une décision de la chambre s'appliquent à une plainte en vertu de cette section.

Pouvoirs d'exécution de la Chambre

16 (1) Une personne autorisée par la Chambre par écrit peut, pour la présente loi

(a), à tout moment approprié, le lieu d'affaires d'un revendeur d'appareils auditifs ou d'une personne entrer, auquel s'applique la présente loi, et avoir accès aux livres et registres, et ils examinent les documents, dossiers, correspondance et autres registres relatifs à cette entreprise, et peuvent en faire des copies et en extraire des extraits, et

b) en Toutes les questions qui font l'objet d'une enquête lorsque des renseignements sont requis ou demandés exigent que les renseignements soient soumis par écrit, vérifiés par un affidavit.

(2) À la suite d'une enquête menée conformément à l'alinéa 1

a), la Commission peut exiger du revendeur d'aides auditives de faire les ajustements qu'il juge justes et équitables, [19659013] b) exiger que le revendeur d'appareils auditifs réalise l'opération annuler, par le biais de laquelle l'aide auditive a été achetée à l'acheteur, et demander au vendeur d'aides auditives de rembourser intégralement tout l'argent payé par l'acheteur plus les frais raisonnables engagés par l'acheteur dans le cadre de la transaction, ou

c) si la Chambre estime que le vendeur d'aides auditives Si vous êtes en faute, évaluez les frais pour le concessionnaire qui sont raisonnablement engagés par une personne mandatée par la chambre pour mener l'enquête.

(3) Si une personne inscrite et titulaire d'un permis en vertu de la présente loi ne satisfait pas à une exigence, une instruction ou une évaluation, après une enquête en vertu du paragraphe 1, l'erreur constitue une violation de la présente loi et le conseil peut mener une enquête en vertu du paragraphe 4 lancer.

(4) La Chambre peut enquêter, entendre et déterminer d'office ou sur plainte si une personne enregistrée ou autorisée en vertu de la présente loi ou de la loi est coupable de l'un des actes suivants:

a) inconduite;

b) l'incompétence dans l'exercice des fonctions;

c) une violation de toute disposition de la présente loi ou du règlement.

(5) Aux fins de l'enquête, la Chambre a les pouvoirs suivants de la Cour suprême:

a) forcer la présence de témoins;

b) Obtention de preuves sous serment;

c) pour forcer la production et l'inspection de livres, papiers, documents et objets.

(6) Le président peut donner des instructions formelles aux fins du paragraphe (5).

(7) Un avis écrit de la plainte ou de l'acte d'accusation déposé contre une personne, ainsi que l'heure et le lieu de l'audience, doit être signifié à la personne personnellement, et la personne peut comparaître devant la Chambre et fournir une réponse et une défense complètes, soit en personne, soit par un avocat.

(8) Le conseil doit tenir une audience, examiner la preuve et, s'il est convaincu que l'accusé est coupable, il peut

a) renvoyer à la personne,

( b) suspension du permis de la personne pour une période qu'elle juge appropriée, ou

c) annulation de la personne

(9) Les pouvoirs exercés par le conseil en vertu du présent article peuvent être exercés par un comité du conseil nommé par le conseil exercé, composé d’au moins trois membres du Directoire.

Appel

17 (1) Une personne qui a été blessée par une décision de la Chambre ou d'un comité peut faire appel devant la Cour suprême en déposant dans les 3 mois suivant la La décision soumet un avis d'appel au greffier de la Cour. et remettre personnellement une copie à un membre du conseil.

(2) Le conseil est impliqué dans la plainte à toutes fins et peut être représenté par un avocat.

(3) La plainte est une nouvelle audience et le tribunal doit examiner toute question de fait ou de droit qui est nécessaire pour établir l'appel.

(4) Le tribunal peut demander l'aide d'une personne habilitée à le conseiller sur la question litigieuse et à déterminer la rémunération de cette personne et le paiement direct par l'une des parties.

(5) Le tribunal peut rendre une décision ou ordonner qu'il juge équitable ou renvoyer l'affaire au conseil avec les instructions qu'il juge nécessaires.

Exceptions

18 La présente loi ne s'applique pas à

(a) un médecin,

(b) une personne qui se préoccupe de mesurer l'audition humaine dans le but de La sélection des prothèses auditives porte sur lorsque la personne ou l'employeur de la personne ne vend pas de prothèses auditives ou d'accessoires directement ou indirectement, [19659013] (c) un employé ou une agence et ses employés du gouvernement tant que

(i) l'employé ou l'agence et ses employés sont désignés par le ministre de la Santé comme un employé ou un organisme responsable de l'audition, du service auxiliaire, et

(ii) l'employé agit dans le cadre de l'emploi de cette personne et l'agence agit dans les limites de ses pouvoirs ou

(d) un conseil d'administration ou un conseil en vertu de la Health Authorities Act ou l'un des t Le ministre visé dans ce paragraphe, qui a été constitué en vertu de la loi sur les sociétés de un d un employé du conseil d'administration, du conseil ou de l'entreprise pourvu que

(i) l'employé, le conseil d'administration, le conseil ou l'entreprise soit désigné par le ministre de la Santé pour être responsable de la prestation de services d'appareils auditifs, et

(ii) le Les travailleurs agissent dans le cadre de l'emploi de cette personne et le conseil d'administration, le conseil ou la société agissent dans les limites de leurs pouvoirs. [19659007] Article 019 – Effet de la loi sur les médecins

19 Cette loi est soumise à la loi sur les médecins .

Protection des membres du conseil

20 Un membre du conseil n'est pas responsable des actes qui ont été ou sont accomplis de bonne foi en vertu de la présente loi ou des règlements.

Règlements du conseil d'administration

21 Avec l'approbation du vice-gouverneur en conseil Le conseil d'administration peut édicter des règlements visés à l'article 41 de la loi d'interprétation y compris des règlements pour ce qui suit:

a) prévoir l'enregistrement des détaillants et des conseillers en prothèses auditives;

b) prescrire les qualifications d'un demandeur pour être enregistré comme vendeur et conseiller en prothèses auditives;

c) interdire l'enregistrement en vertu de la présente loi et des règles d'une personne à titre de revendeur ou de consultant d'appareils auditifs à moins que la personne ne soit qualifiée en vertu de la présente loi et que les règles et les tests passent les tests prescrits par la Commission.

(d) fournit des instructions, une formation et des tests aux revendeurs et consultants d'appareils auditifs.

e) accorde une approbation aux revendeurs d'appareils auditifs et aux consultants;

f) exiger d'un demandeur d'enregistrement ou de licence qu'il remette un cautionnement au conseil d'administration dans un certain délai en vertu de la Bonding Act ;

g) la durée et les conditions prescrites par les licences et les conditions de renouvellement annuel;

h) prescrire la forme et le contenu des licences et la classification des licences en fonction du type de services fournis par le titulaire de la licence;

i) les droits d'enregistrement, de licence et d'essai prescrivent;

j) prescrire les honoraires payables à la Commission par les employeurs de personnes inscrites en vertu de la présente loi;

k) prévoir la tenue et le contrôle des registres et la conduite des réunions de

(l) pour que cette loi et les règlements définissent les fautes ou les circonstances considérées comme des fautes;

m) prévoir le maintien, le contrôle et l'inspection des ordonnances et autres documents utilisés par les marchands et les consultants d'appareils auditifs ou par les employeurs de personnes enregistrées en vertu de la présente loi;

n) prévoir la réglementation de la publicité des revendeurs d'appareils auditifs et des consultants;

(o) prescrire les procédures à suivre par les revendeurs d'appareils auditifs et les consultants pour l'ajustement et la vente d'appareils auditifs.

Infraction et peine

22 Une personne qui enfreint l'article 8 est coupable d'une infraction à la présente loi et est passible d'une première infraction si elle est déclarée coupable

a) une amende d'au moins 100 $ et d'au plus 500 $ et

b) pour une deuxième infraction ou une récidive, une amende d'au moins 500 $ et d'au plus 1 000 $.

Redevance pour les services ou l'utilisation des biens

23 Le vice-gouverneur du Conseil peut édicter des règlements exigeant que des honoraires ou des honoraires soient payés par une personne à qui le gouvernement fournit Fournit un service ou l'utilisation de la propriété.

[ad_2]

Source link