fbpx

Un nouveau rapport de la Commission Lancet conclut que la perte auditive dans la quarantaine est le plus grand facteur de risque modifiable de démence – StreetInsider.com